Et si on parlait de nous? Martigny avant les Romains

30-septembre-bataille-octodure

 

Et si on parlait de nous ?
Quand je dis « nous », je parle de notre histoire… ben oui, depuis le temps, c’est plutôt clair que c’est plus ou moins mon sujet de prédilection.
Aujourd’hui, on attaque la semaine consacrée à de très vieux ancêtres, « Ils sont fous ces Romains »:

C’est bien sûr à Martigny que se déroule ce premier épisode. N’en déplaise aux habitants de la capitale actuelle, la cité du coude du Rhône fut, des siècles durant, une ville importante nommée Octodure puis Forum Claudi Vallense. Ce que l’on sait moins, c’est qu’avant de mettre définitivement la main sur la région, les Romains se heurtèrent, en l’an 57 avant JC, aux locaux, que l’on appelait les Véragres, lesquels s’allièrent avec les Sédunes pour défaire l’envahisseur.

En gros, les Romains, emmenés par Sergius Galba, prenant ses ordres de Jules César, se rendirent dans les Alpes afin d’ouvrir une route à travers les montagnes. Ils débarquèrent à Octodure afin d’y passer l’hiver, se répartissant plus ou moins bien les lieux avec les indigènes. Cependant, les Véragres n’étaient pas dupes et pensaient que les légionnaires n’étaient pas de passage uniquement pour ouvrir une route mais plutôt pour annexer leur territoire. Du coup, en pleine nuit, ils se réunirent sur le coteau de la montagne et une bataille s’en suivit. Cette petite histoire est même relatée par Jules César lui-même dans « De Bello Gallico ». Cependant, l’empereur, gonflé, prétend que ses hommes n’ont pas perdu la bataille. Les historiens lui donnent tort car, force est de constater qu’après l’empoignade, les Romains s’en allèrent bredouille. Bon, au passage, ils mirent tout de même le feu à la ville mais ça, c’est un détail 😀

Ce n’est que quarante ans plus tard que l’Empire Romain annexa finalement le Valais, faisant de Martigny le Forume Claudii Vallense et nous léguant ainsi les magnifiques ruines que nous admirons encore aujourd’hui.
Du coup, avec un peu d’imagination, on pourrait dire que René Gosciny s’est trompé et que le peuple d’irréductibles se cachait en fait, du moins pour quelques décennies, dans nos alpes valaisannes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s