« A l’ombre des collines » : pré-commande

chateaux

          La ville de Sion, en version médiévale, est le décor de ma première fiction historique

 

Il y quelques jours, j’ai ENFIIIN écrit le dernier mot du dernier paragraphe du dernier chapitre du premier jet de mon prochain livre 😀 Bien qu’il reste beaucoup de boulot avant d’en faire un roman digne de ce nom, c’est une énorme étape de passée. Du coup, je me mets à penser à la suite, c’est à dire à la partie « payer-un-saladier-pour-la-correction-mais-il-faut-ce-qu’il-faut » et « demander-à-l’illustrateur-de-me-faire-la-plus-belle-couverture-de-l’histoire-de-la-littérature ».

Vu l’épaisseur du bouquin (on va dépasser les 400 pages. Selon le format, on pourrait frôler les 500), la production va me coûter quelques petits sous supplémentaires par rapport à mes deux romans jeunesse. Donc, j’ai eu l’idée d’ouvrir les pré-commandes dès aujourd’hui. Si vous choisissez de m’aider à rendre le rêve de ce roman réalité, déjà, je vous dois deux millions de mercis et par la suite (en décembre, si tout va bien), je vous ferai parvenir le roman par la poste.

Afin que vous sachiez dans quoi vous vous embarquez, voici un résumé de l’histoire. Il s’agit donc d’une fiction historique se déroulant dans le Valais médiéval. Il y est question d’événement réels, tels que la Bataille de la Planta et les Guerres de Bourgogne, tandis que la majorité des personnages est fictive.

Sion, 1461, Jean Héritier gravit le sentier de la colline de Tourbillon le cœur battant la chamade. Après plus de 25 ans, il s’apprête à réclamer le règlement de sa dette auprès du chef suprême du pays, le Prince-Évêque de Sion à qui il a sauvé la vie plus d’une décennie auparavant. Son vœu le plus cher est que son fils puisse bénéficier de la bonne grâce du prélat en obtenant un travail de serviteur, ce qui le mettrait à l’abris de la misère. L’évêque, Walter Supersaxo, accepte et ainsi, Lucien Héritier pénètre dans l’antre du pouvoir. Aux châteaux de Tourbillon et de la Majorie, il fait la connaissance de Sebastian Asperlin, âgé lui aussi de 10 ans, un noble haut-valaisan au futur glorieux tout tracé. 

Malgré leurs nombreux désaccords et différences, leur amitié les guidera à travers une période trouble aboutissant sur la terrible bataille de la Planta, en 1475, dans laquelle Sebastian a un rôle prépondérant à jouer. 

Bien que méconnue, l’histoire valaisanne regorge d’événements spectaculaires que ce roman entend bien mettre en lumière. A travers le parcours de Sebastian et de Lucien, c’est une véritable porte sur le moyen-âge, avec ses codes, sa violence, ses grandes romances et ses héros, qui s’ouvre pour le lecteur. 

Si j’ai réussi, à travers ces quelques lignes, à piquer votre curiosité, voici comment pré-commander le roman (les frais de port sont inclus dans le total):

A l’ombre des collines

de Audrey Moulin Fiction historique

CHF34.00

 

Vous pouvez également payer par bulletin de versement ou e-banking en me contactant à l’aide de ce formulaire:

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s