Réseaux sociaux, Brexit et fin du monde : tout un programme

Réseaux sociaux: jungle impitoyable

Il s’en passe des choses dans mon petit monde de bouquins mais il n’est pas toujours simple de les partager! Ces réseaux sociaux qui rythment nos vie sont de magnifiques outils de communication mais, parfois, dans le domaine de la littérature, on peut avoir l’impression de parler à un mur!

Face aux derniers gifs et scoops de Game of Thrones ou Outlander (que je suis la première à regarder), aux vidéos de fails (là aussi, je plaide coupable) ou encore aux dernières frasques de l’Eurofoot (que je ne peux ignorer), difficile d’attirer l’attention de qui que ce soit sur un roman. En plus, depuis la semaine passée, il parait que le monde est à deux doigts du chaos à cause du Brexit… Certains ont parlé du début de la fin de la civilisation occidentale. Rien que ça.

Quand le moindre événement démocratique majeur est considéré comme un drame irréparable, je me vois mal ramener ma fraise sur les dernières aventures d’Esmeralda! Je devrais peut-être faire de mon héroïne une analyste politique, experte en blabla comme on en trouve sur toutes les chaines de télévision à chaque fois  qu’un oiseau pète (si vous reconnaissez la référence sur ce coup là, vous aurez droit au tome 2 gratuitement!) Je pourrais aussi participer à l’hystérie collective, l’alimenter même et poster les premières photos de la construction de mon bunker. Je pourrais faire une story Snapchat sur l’achat en masse d’eau potable et de bouffe en conserve.Il y a aussi les hooligans, tiens je devrais ramener ma science sur le sujet et les traiter de criminels de guerre à travers les prochains voyages d’Esmeralda, ça pourrait être drôlement fun!

Mais non, obstinée que je suis, j’évite ces sujets sulfureux et vous bassine avec la dernière critique de mon roman sur le blog X ou Y et je vous balance un petit épisode de « California Dreamin » parce que je vis au soleil, loin des problèmes existentiels qui obsèdent soit disant le monde. Du coup, je fais choux blanc (là aussi, si vous trouvez la référence, le tome 2 est cadeau). 

wordswag_1466999176233

Je dois être sacrément à côté de la plaque question panique et fin du monde parce que chez nous, le problème de ces derniers jours, c’était ça:

IMAG0309

Il a explosé sur l’autoroute, sans crier gare! Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, les régulations concernant l’état des pneus sont plutôt différentes de celles appliquées en Suisse. En gros, vous savez que le moment est venu de changer le matos lorsqu’il se fait harakiri sur une autoroute à cinq voies en plein cagnard du mois de juin. Même le garagiste, qui a l’habitude de voir passer notre vieille voiture, n’a rien dit. Le pire dans tout ça, c’est que ce fumier de pneu nous a empêché de passer l’après-midi là:

IMAG0310

Si ça c’est pas un crime contre l’humanité….

Bref, tout ça pour dire qu’il est difficile de surfer sur la vague de trouille généralisée pour vendre des bouquins. Du coup, tout ce que j’ai à vous proposer, c’est de vous acheter le tome 1, de vous préparer pour le tome 2 et de les emporter dans votre bunker. Ils vous divertiront en attendant la fin de l’invasion de zombies-hooligans-buveurs de sang, de la propagation du dernier virus à la mode ou du no man’s land économique qui, soit disant, sera provoqué par le refus de nos amis d’outre-manche de participer au maintien de la civilisation occidentale.

Pour illustrer la paranoïa et l’exagération dont je vous ai parlé, cliquez sur le lien. Promis vous allez rigoler.

Le fléau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s